Le septième mois? Aie…

(versão brasileira)

Et on commence à se demander si ce n’est déjà assez. Parce que, oui, je sais que le dernier trimestre est extrêmement important pour que la petite gagne du poids, développe ses poumons et devienne belle, en bonne santé et toute prête à naître. Mas la question qui me tracasse c’est: où est-ce qu’il y aura de la place pour plus de bébé dans ce corps limité et pour encore deux mois? Le ventre a grandi dans tous les sens, les muscles semblent être dans leur extension maximale, tout semble aller dans la direction d’une explosion imminente. Tu sais, c’est comme dans ces jeux d’enfant où tu dois gonfler le ballon jusqu’à qu’il explose et il y a un moment où il te semble qu’il n’y a plus de place et le ballon gonfle, gonfle, et devient fin, très fin, presque transparent et… boum! Voilà… Et puisque dans cette quête pour avoir de la place chaque millimètre doit être optimisé, la petite a cru que c’était bien de loger ses petits jolis pieds sous mes cotes. Ce qui veut dire chatouiller mes cotes, donner des coups de doigts dans mes côtes, des étirements sous mes côtes, des coups de pieds dans mes côtes… au secours! Bref, moi qui n’avais jamais compris à quoi ça sert les côtes, maintenant j’ai pigé: elles sont le barreau d’exercice pour les bébés dans le ventre.

Et tous les organes qui se logeaient confortablement dans cet espace? Et ben, ma théorie c’est que maintenant ils s’accumulent tous dans l’espace entre mon sternum et ma gorge. L’estomac, par exemple, il est allé se loger dans ma gorge, j’en suis convaincue. Il suffit de manger quoi que ce soit d’infiniment petit telle qu’une cacahuète pour qu’il donne des signes de vie, là, dans ma gorge, où tout se bloque et reste pendant des heures, et des heures, et des heures… Et comment concilier la faim avec cette boule de ton estomac dont tu sais qu’elle va revenir tout simplement parce que maintenant il habite dans ta gorge avec tes amygdales, ton coeur, tes poumons, tes reins, ton pancréas, ton foie… Tous là coincés comme des sardines dans le bus de fin de journée.

Et la petite sous tes côtes. Et tu ne vois plus rien en dessous de ton ventre. Et tes pieds sont devenus des êtres distants comme des aliens, comme l’E.T avec qui tu as du mal à établir contact. « E.T. phone home ». Rentrez, rentrez à la maison mes petits pieds, venez vers maman car il y a des ongles qui doivent être coupées. Voilà, au delà de comprendre la véritable fonction des côtes, j’ai aussi renouvelé mon amour pour la manucure.

Heureusement que pendant le septième mois on s’amuse à ranger la chambre et les affaires du bébé, en jouant la décoratrice, l’architecte, le peintre, la « personal stylist », la femme de ménage. Cela doit être le moyen de tout avancer pour essayer d’anticiper le temps et pour croire que c’est pour bientôt. Le temps, ah, ce monsieur qui se dévoile dans toute sa complexité quand on est enceinte, passant si vite et si lentement qu’on devient fou. Einstein devait être une femme enceinte quand il a inventé la théorie de la relativité.

Et toute la curiosité? Son visage, c’est comment? Est-ce qu’elle a le nez de maman ou de papa? Et ses petites mains? Et ses petits pieds, ces gredins que je vais beaucoup mordiller après sa naissance, histoire de me venger du mal provoqué à mes côtes? Et ses cheveux? Est-ce qu’elle en aura beaucoup? Et ses yeux? Voici une demie heure de rêveries, de rêves et de tentatives d’anticiper le temps et de cerner le futur qui est jusque là, les pieds sous mes côtes et deux mois de plus. Ce futur qui a un prénom, un nom, une place, une chambre, un berceau, des vêtements, des couches, un ciseau pour couper les ongles, un aspirateur de nez… Et l’amour, un amour venu de partout et de tellement de monde qu’elle n’imagine même pas.

Reste un peu plus dans le ventre, bébé. Prenons soin de ce petit poumon pour que tu respires bien cet air frais d’ici dehors. Et, s’il te plait, ne gâche pas tout le travail que maman et papa ont eu en devenant une fille qui fume, ok? Aie…

Um comentário sobre “Le septième mois? Aie…

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s